Les Chasseurs de Manticores - AJA Jeux de rôles
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon 151 : où trouver le ...
Voir le deal

Nuit torride dans la Hauteville.

Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 3/9/2020, 18:12

Chapitre 1


On dit que l'argent ne dort jamais, mais quiconque a déjà patrouillé dans le quartier marchand de la Hauteville pourrait affirmer le contraire. A la nuit tombée, détrousseurs et escrocs de tous bords se donnent rendez-vous à la taverne, tandis que nobles et négociants nains s'en retournent dans leurs petits palais, ruminant les mauvaises affaires du jour; alors, le marché s'endort.

Donnen Brennokovic connaît tous les coins et recoins du marché comme sa poche, chaque ruelle, chaque détour imprimé si profondément dans sa mémoire par vingt ans de rondes qu'il lui arrive souvent de l'arpenter en rêve. Pour la nouvelle recrue, Jevlan, c'est différent. Le fracas de l'acier contre la pierre indiqua à Donnen que le gamin s'était encore cogné contre une colonne; à ce rythme, son armure flambant neuve serait constellée d'impacts avant le lever du soleil.

"Ce serait quand même plus simple avec des torches", se plaignit Jevlan en se relevant péniblement, dans un concert de grincements et de couinements métalliques.

"La lumière des torches limite le champs de vision, la nuit. Tu t'y feras". Donnen traversa la place et l'aida à se relever. Une légère brise vint secouer timidement les bannières et banderoles des échoppes, emplissant l'air d'un parfum évocateur, presque familier. Donnen s'immobilisa subitement. "Il y a quelque chose qui cloche". Sa voix était lourde, comme un mauvais présage. Il fixa l'obscurité devant lui, puis leva-les yeux vers la mezzanine qui les surplombait. "Suis-moi. Soit prêt à tirer ton épée".

Les deux gardes gravirent l'escalier et virent immédiatement le cadavre, gisant dans une mare de sang. Une bandelette de satin à liseré d'or attira l'attention de Donne.

"Va chercher le capitaine, soupira-t-il, dis-lui qu'on a un magistrat mort sur les bras".

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 4/9/2020, 12:57

Chapitre 2


Le majordome du magistrat Dunwald avait tout de l'homme qui se levait avant l'aube pour la première fois de sa vie. Planté au milieu du salon en robe de chambre, le menton légèrement relevé, il fixait Donnen Brennokovic et son partenaire, Jevlan, comme s'il se trouvait sur un balcon d'ivoire, loin au-dessus de leurs têtes.

"Le magistrat est indisposé, ceci devra attendre une heure plus raisonnable". D'un signe de la main, il indiqua aux gardes qu'ils pouvaient disposer.

"Le magistrat est mort, rectifia Donnen, allez réveiller la maîtresse de maison".

Après le départ du majordome, Jevlan rajusta péniblement son armure dans un grincement de métal et de cuir neuf. "Vous êtes sûr qu'on ne devrait pas attendre le capitaine ?"

"Tu veux retourner à la caserne ? Vas-y, je ne te retiens pas, lâcha distraitement Donnen en haussant les épaules. Il était absorbé par l'examen des objets de collection disposés dans la pièce, une douzaine d'épées anciennes gardées de la poussière et des mains importunes dans de luxueuses vitrines. Alors qu'il entreprenait d'en ouvrir une, les protestations de Jevlan furent réduites au silence par l'ouverture des portes.

Elle avait des yeux topaze et des cheveux noirs, dont les mèches zébraient son front comme des coups de poignard. Elle pénétra dans le salon avec une telle dignité et une telle élégance que Donnen ne remarqua pas immédiatement qu'elle était vêtue d'un simple peignoir et non d'une robe de bal.

"Vous m'apportez des nouvelles de Seamus ? De quoi mon époux s'est-il encore rendu coupable ? A-t-il oublié de payer sa note à la Rose ?" Elle se laissa tomber dans le fauteuil le plus proche et fit signe aux gardes d'en faire autant. D'un hochement de tête, Donnen encouragea la jeune recrue à prendre la parole.

Jevlan bredouilla :"Non, Dame Dunwald, en fait nous…"

Elle l'interrompit d'un mouvement de la main. "Marielle, je vous prie".

"Dame Marielle, votre époux a été assassiné", enchaîna Donnen, prenant le relais devant l'embarras du jeune homme. "Quand l'avez-vous vu pour la dernière fois ?"

Marielle le fixa intensément de ses grands yeux scintillants comme des joyaux, et prononça d'une voix chevrotante : "Assassiné ? Seamus ?" Elle sembla perdre pied l'espace d'un battement de cœur, peut-être deux, puis elle retrouva la grâce empreinte de noblesse dont elle ne s'était pas départie jusque-là. "J'ai dîné avec lui", répondit-elle avec le ton qu'on emploierait pour parler du temps qu'il fait. "Il est parti à la tombée de la nuit pour jouer à la Grâce perfide avec le compte de Favre".

"Avait-il des ennemis ? Quelqu'un qui aurait souhaité sa mort ? demanda Jevlan avec douceur.

"C'était un magistrat, la moitié de la cité aurait souhaité sa mort". Un sourire amer se dessina sur ses lèvres, mais la peine alourdit sa voix. "Criminels. Adversaires politiques. Même les gens de son quartier qui n'étaient pas d'accord avec lui". Le regard vide, perdue dans ses pensées, elle se tut quelques instants avant de se tourner vers Donnen, les yeux brillants. "Il a reçu une lettre, il y a une semaine. De vagues menaces. J'ai pensé qu'il n'y avait pas matière à s'inquiéter, mais Seamus ne semblait pas de cet avis".

"Qui l'a envoyée ?" demanda Donnen.

"Elle n'était pas signée, mais elle portait un sceau : six épées entrecroisées".

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 7/9/2020, 09:55

Chapitre 3


Pour la deuxième fois au cours d'une nuit qui s'annonçait interminable, Donnen Brennokovic et son partenaire, Jevlan, vinrent frapper à la porte d'un noble. Le soleil ne poindrait pas encore avant quelques heures et le ciel commençait lentement à passer du noir au gris. L'acier du gantelet de Donnen cogna contre le bois précieux de la porte. Une fois. Deux fois. Pas de réponse. Il leva les yeux vers les fenêtres sombres du manoir en soupirant. Il était trop vieux pour ces conneries.

"Il est peut-être absent", suggéra Jevlan. Il était nerveux. Le bleu avait intégré la garde depuis à peine une semaine, il n'était pas assez expérimenté pour arpenter les rues de la Hauteville, et encore moins pour enquêter sur une affaire de meurtre.

"Il se cache. Regarde là-haut". Donnen montra quelque chose du doigt. "Tous les volets sont fermés, mais on n'a pas eu de tempête depuis des mois". Il frappa encore, plus fort cette fois.

"On devrait aller chercher le capitaine", laissa échapper Jevlan en se tortillant sous ses lourdes épaulières. Donnen avait oublié à quel point les armures neuves de la garde étaient mal ajustées. Il commençait tout juste à expliquer au gamin comment arranger ça quand la porte s'ouvrit brusquement.

"Entrez, vite !"

Un homme les tira à l'intérieur et les poussa littéralement à travers la maison. Toutes les pièces étaient plongées dans l'obscurité, imperméables au clair de lune. Aucune bougie n'avait été allumée et ils avaient pour seul guide la lueur vacillante d'une lanterne brandie par leur hôte. Celui-ci les fit entrer dans une pièce centrale sans fenêtre, dont il ferma la porte à double tour après les avoir suivis à l'intérieur.

"Comte de Favre ?" risqua Donnen.

L'homme acquiesça. A la faible clarté de la lanterne, le garde vit qu'il était vêtu d'un pourpoint en brocart de soie tape-à-l’œil, sur lequel était enfilée une cotte de mailles. Il était coiffé d'un heaume provenant visiblement d'une armure de cérémonie, enfilé légèrement de travers.

"Je sais pourquoi vous êtes là", soupira le comte. "Dunwald".

La voix de Donnen était atone. "L'avez-vous tué, monsieur le comte ?"

"C'est bien plus qu'un simple meurtre", siffla-t-il entre ses dents tout en jetant des regards nerveux vers la porte. "Dunwald a attiré l'attention de forces extrêmement puissantes, garde civil. Quand les dragons prennent le chemin de la guerre, les mortels n'ont d'autre choix que de se terrer dans leur trou. Abandonnez cette affaire. Ne les laissez pas poser les yeux sur vous".

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

fivescape aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 8/9/2020, 14:37

Chapitre 4


Donnen Brennokovic n'a jamais été du genre à s'embarrasser avec le protocole. Il traversa la caserne en trombe, sans un regard pour les gardes qu'il croisait, et ouvrit violemment la porte du bureau du capitaine.

Le soleil venait à peine de se lever et le capitaine Hendallen croulait déjà sous un amoncellement de paperasse plus haut que les montagnes de Vimmark. Du capitaine, Donnen ne voyait que la crinière de feu et ce regard impitoyable qui a arraché plus d'un aveu.

"Capitaine, il me faut un mandat pour l'arrestation du comte de Favre". Il prit immédiatement conscience de son erreur, mais c'était trop tard, les mots avaient déjà quitté ses lèvres.

Le capitaine se leva lentement. "Brennokovic". Elle prononça son nom avec la chaleur d'un claquement de porte de prison. "Où est mon rapport sur le cadavre du marché de la Hauteville ?" Son ton était celui qu'on emploie avec un enfant pris en flagrant délit, auquel on pose une question non pour recevoir une réponse, mais pour le voir plier sous le poids de la culpabilité.

"Vous l'aurez après----"

"Je le veux maintenant, garde civil". Elle contourna son bureau pour s'approcher de lui. "Dans ma caserne, on respecte le règlement".

"Un magistrat a été tué pendant mon service, capitaine". La voix de Donnen trahissait sa colère. Il était incapable de garder son calme face au capitaine. "Je refuse de laisser le tueur m'échapper".

"Vous avez quitté la scène du crime avant d'avoir inspecté soigneusement les lieux". Hendallen commença à faire les cent pas dans son bureau, martelant le silence de sa voix d'acier. "Vous avez importuné la veuve d'un magistrat, et vous avez pratiquement défoncé la porte d'un comte". Elle se tourna vers lui et le fixa intensément. "Et tout ça avant le lever du jour ! Si vous voulez un mandat, vous avez intérêt à m'apporter des preuves en acier trempé".

"Je sais que de Favre nous cache quelque chose !" insista Donnen. "Si vous me laissez l'arrêter, je pourrai l'amener ici et----"

"Capitaine !" Levant les yeux au-dessus de la pile de papiers, sa supérieure lui fit signe de se taire.

"Vous n'êtes qu'à deux semaines de la retraite, garde civil. Si vous voulez partir avec votre pension, je vous conseille de suivre la procédure. Arrêter de me faire perdre mon temps et revenez avec des preuves. Vous pouvez disposer".

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 9/9/2020, 10:17

Chapitre 5


Jevlan attendait devant le bureau du capitaine quand il vit Donnen Brennokovic en sortir précipitamment, la mine abattue.

"On n'aura pas de mandat, c'est ça ?" Jevlan avait presque l'air soulagé.

"Non". Donnen croisa le regard de son partenaire. C'était un gosse, il avait à peine vingt ans et on l'aurait cru fraîchement débarqué de la ferme familiale, rêvant de troquer ses champs de patates contre la caserne de Kirkwall. Il était plus grand et plus costaud que les autres gardes, et il était toujours voûté, comme s'il n'était pas à l'aise dans un corps trop grand pour lui. Flottant dans une armure flambant neuve taillée pour un Qunari, Jevlan ressemblait à un enfant déguisé pour jouer aux gardes et aux voleurs. C'était un bleu, il n'avait pas les épaules assez solides pour une affaire de meurtre.

"C'est peut-être mieux comme ça" laissa-t-il échapper, comme s'il avait lu dans les pensées de Donnen. "Vous allez bientôt raccrocher, et moi..." Il se tut un moment, puis il soupira. "Interroger des nobles au milieu de la nuit ne faisait pas vraiment partie de la formation".

Donnen le fixa intensément. "Je suis garde civil, le nouveau, exactement comme toi. Je ne laisserai jamais un meurtrier s'en tirer aussi facilement, compris ?"

Jevlan se redressa presque imperceptiblement. "Compris ! Mais qu'est-ce qu'on va faire ?"

"Le capitaine veut des preuves, glissa Donnen dans un sourire, on va lui donner des preuves".

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 10/9/2020, 13:27

Petite note que je n'avais pas précisé avant, l'histoire se déroule à Kirkwall, une cité état des marches libres connue, entre autres, pour sa tour des mages hardcore et ses princes marchands.

Chapitre 6


Les grandes demeures de la Hauteville peuvent être rangées dans trois catégories : les palais des nains dans leur enclave, recroquevillés autour de pâles copies de statues de Hauts, remparts illusoires contre la civilisation humaine qui les entoure; le quartier étranger, où les riches négociants Orlésiens et Antivans séjournent deux fois par an pour vilipender les capitaines de vaisseau, comptables et marchands qu'ils emploient; les manoirs de la noblesse, où les familles dont l'arbre généalogique remonte aux conquérants Orlésiens et aux propriétaires terriens Tévintides de jadis se réfugient pour toiser le bas peuple qui rampe à leur pieds. Mais quelle que soit la catégorie à laquelle elles appartiennent, ces propriétés ont deux choses en commun : une entrée principale somptueuse utilisée quand ses occupants veulent être vus, et une porte de derrière quand ils veulent rester discrets.

L'entrée des serviteurs du manoir du comte de Favre se trouvait dans une ruelle, habillement cachée par une haie touffue. Donnen Brennokovic s'affairait à crocheter la serrure pendant que son partenaire, Jevlan, faisait le guet en se balançant nerveusement d'un pied sur l'autre. Les deux hommes avaient laissé leur armure à la caserne, mais même en vêtements civils, la jeune recrue avait l'air d'un cadet à qui on aurait donné la garde-robe du grand frère avec un an d'avance.

"Quand le capitaine a dit de lui ramener des preuves, je doute qu'elle pensait à ça", marmonna-t-il.

Le verrou céda dans un cliquetis et Donnen poussa lentement la porte.

De minces traits de lumière perçaient à travers les volets fermés de la demeure endormie, et rien ne venait troubler le silence épais. Donnen et Jevlan se faufilèrent dans les pièces sombres, à l'affût de tout bruit trahissant la présence d'un serviteur, mais seuls leurs pas étouffés venaient troubler le sommeil inquiétant du manoir. De fait, ils ne virent aucun signe d'une quelconque présence jusqu'à ce qu'ils trouvent une pièce dont la porte avait été arrachée de ses gonds.

A l'intérieur, le comte gisait dans une mare de sang, une main crispée sur une arbalète chargée. Les yeux des gardes se fixèrent presque instantanément sur le manche d'une dague, plantée dans son dos.

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 14/9/2020, 12:59

Chapitre 7


Donnen Brennokovic fouilla le bureau du comte de Favre. L'homme était mort, assassiné les armes à la main alors qu'il s'était barricadé chez lui. Les appartements des serviteurs étaient tous vides. A en croire les tiroirs béants et les valises abandonnées, ils avaient été congédiés dans l'urgence. Le comte s'attendait visiblement au pire, et il n'a pas été déçu.

Il gardait toutes ses lettres; son secrétaire contenait des décennies de correspondances, triées soigneusement par royaume d'origine. Donnen les passa en revue rapidement à la recherche d'encre plus fraîche, de pages plus blanches, de tout signe pouvant trahir une missive plus récente.

Soudain, un vacarme insensé vint troubler les bruissements du papier et le claquement sourd des tiroirs; quelqu'un avait défoncé la porte d'entrée.

"Hé, mon Seigneur Fariboles ! Amenez vos fesses ici !"

Jevlan et Donnen se précipitèrent vers le vestibule.

Une femme se dressait sur les débris de l'huis, le reflet métallique de ses yeux plus mordants encore que celui des dagues qu'elle brandissait.

"Vous, là !" Hurla-t-elle aux gardes, "Où est Sa Majesté le comte de mes fesses ? J'ai deux mots à lui dire : "argent" et "maintenant".

"Garde civile de Kirkwall !" lui cria Donnen. "Vous êtes sur une scène de crime ! Veuillez décliner votre identité".

"La garde, vous dites ?" cracha-t-elle dans un rictus en essayant de distinguer sa silhouette dans la pénombre. "Pas de soldats dans la rue, un type qui farfouille chez un noble en pleine nuit... Ouais, je veux bien croire que ce soit une scène de crime".

Donnen resta imperturbable. "Votre nom".

"Belladone, Capitaine Belladone, du joyau du dragon". Elle se lança dans une révérence alambiquée qui tenait davantage de l'insulte que de la marque de respect. "Alors, il est où, ce foutu comte ?"

"Il est mort", lança Donnen en observant sa réaction. "Avez-vous quelque chose à dire à ce sujet ?"

Elle se fendit d'un rictus désabusé. "Vous pouvez me croire, mon chou : si j'avais voulu le tuer, j'aurais attendu qu'il me paie ce qu'il me doit".

"Quelle était la nature de vos affaire avec le comte ?" L'intervention de Jevlan fit sursauter Donnen, qui avait totalement oublié la présence de son partenaire.

Elle lança un regard noir en direction de la jeune recrue. "Transport de marchandises. Il m'a engagée pour livrer des antiquités, et ça fait deux semaines que j'attends d'être payée et de lever l'ancre". Elle leva les yeux vers le balcon qui surplombait le vestibule, plissant les yeux pour essayer de percer la pénombre, et s'écria : "Vous m'entendez ? Si vous voulez récupérer cette camelote, venez sur les quais ce soir avec cinquante souverains, ou je balance tout par-dessus bord". Sur ces mots, elle tourna les talons et disparut dans la nuit.

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 15/9/2020, 11:53

Chapitre 8


Donnen Brennokovic laissa son partenaire, Jevlan, au camp. Le bleu était encore plus nerveux après leur accrochage avec le capitaine Belladone, et même si Donnen avait lui-même les membres lourds et endoloris après un service aussi long, il avait enfin trouvé une piste dans cette affaire. Pas question de la laisser filer.

La cité de Kirkwall est un fief de collectionneurs. Elle fut bâtie jadis par des Tévintides qui collectionnaient la souffrance comme d'autres les pièces rares, et qui transmirent leur obsession de l'obsession aux générations suivantes. Dans n'importe quelle rue, de Sombrerue au fort du Vicomte, on trouve quelqu'un qui achète toutes les tapisseries qu'on lui propose ou qui possède le moindre modèle de cuillère du Névarra. Ou qui amasse les fragments de connaissances historiques comme si c'était de la vaisselle héritée de sa grand-mère.

C'est pourquoi il se retrouvait en train de frapper à une porte colorée du bas-cloître.

"Oh, garde ! Quelle bonne surprise ! Personne ne s'est fait agresser, j'espère ?" L'elfe l'accueillit avec un grand sourire. Ses yeux verts étaient si grands qu'ils lui mangeaient le visage, et elle semblait toute en coudes et en genoux.

"Pas d'agression aujourd'hui, Maysie". Donnen dut baisser légèrement la tête pour passer la porte. "J'ai quelque chose qui devrait vous intéresser". Il lui tendit la lettre que la femme du magistrat lui avait confiée la veille au soir.

"Hum, ça n'a pas franchement l'air intéressant". Maysie fronça les sourcils, déçue. " 'Ce que vous avez revendiqué appartient à des pouvoirs supérieurs. Vous en répondrez devant nous'. C'est n'importe quoi".

"Non, pas ça. Regardez au dos".

Elle retourna la lettre et poussa un petit cri, comme si elle avait trouvé un chiot égaré. "Oh ! Mais quelle merveille ! C'est parfait !"

"Maysie", dit Donnen d'une voix forte et ferme, pour lui rappeler qu'il se trouvait encore dans la pièce. "A qui appartient ce sceau ?"

"Oh, aux Exécuteurs, bien sûr !" Maysie étudiait attentivement le cachet de cire, en le tenant près de la fenêtre pour profiter de la lumière. "J'aurais dû le deviner à cette stupide histoire de 'pouvoirs supérieurs'. On n'en connaît qu'un seul exemple, sur la lettre revendiquant la responsabilité de l'assassinat de la reine Madrigal en 5:99 ! Et celui-ci est mille fois mieux ! Vous avez vu cette empreinte ?"

"Une idée de la façon dont je peux contacter ces 'Exécuteurs' ?" demanda Donnen.

"Oh, ils n'existent pas, voyons. Tout le monde le sait".

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 16/9/2020, 11:48

Chapitre 9


Donnen Brennokovic était à court de pistes. Il ne lui restait que deux semaines avant la retraite, deux petites semaines pour trouver l'homme qui avait tué un magistrat et un noble de la Hauteville, si le capitaine Hendallen ne le virait pas avant.

Les quais puaient la pisse et le poisson pourri, une odeur aussi infâme que les hommes et femmes qui y travaillaient. Mais c'était là que Donnen devait aller pour trouver Belladone, la capitaine écumeur qui s'était introduit chez le comte de Favre.

Le Joyau du dragon était un grand bateau. Elle aimait les grands bateaux. Les mâts s'élevaient majestueusement au-dessus de l'eau. La partie arrondie en bois semblait capable d'écraser des armadas entières sous son... bon sang, j'en sais rien, son bois. C'était le plus grand bateau de l'histoire de la marine.

Mais même depuis le quai, Donnen sentait que quelque chose ne tournait pas rond.

Il monta à bord en courant et découvrit le cadavre d'un marin sur le pont, ainsi qu'une traînée de sang menant vers la cale. Donnen dégaina son épée et suivit la piste. Sa vue ne s'était pas encore adaptée à l'obscurité des ponts inférieurs quand il trébucha sur un autre marin mort, poignardé au ventre et laissé sur place. Le corps était encore chaud. Le navire grinçait à chaque mouvement des vagues. Retenant son souffle, Donnen s'enfonça dans la cale à pas de loup.

Il eut tout juste le temps de dévier la lame.

L'acier résonna contre l'acier. Donnen para un autre coup, encore à moitié aveugle dans la pénombre. Il ne parvint pas à esquiver le troisième coup, qui lui infligea une vilaine entaille à l'avant-bras.

"Personne n'attaque mes hommes, foutu tas de merde !" jura l'assaillant, et Donnen reconnut sa voix.

"Arrêtez ! Garde civile de Kirkwall !" cria-t-il en levant sa lame juste à temps.

"Encore vous !" La vue de Donnen commençait enfin à s'adapter, et il put distinguer la capitaine Belladone. Un poignard dans la main gauche et la droite contre ses côtes, elle était couverte de sang à tel point que Donnen était certain qu'il ne venait pas seulement d'elle. Elle lui lança un regard noir. "Un garde m'aurait bien été utile il y a à peine cinq minutes. Bon à rien, comme d'habitude". Elle baissa son arme à contrecœur.

Donnen rengaina son épée. "Qui a fait ça ?"

"Aucune idée. J'ai pas pris la peine de demander". Elle renifla. "L'enfoiré a tué deux de mes hommes, avant que je lui tranche la main et qu'il décampe". Elle désigna vaguement l'arrière de la cale. "Elle est là, quelque part".

"Il a pris la cargaison du comte ?" demanda Donnen.

"Non. Si c'était ce qu'il voulait, vous pouvez la prendre". Elle se dirigea en boitant jusqu'à un coffre dont elle retira un paquet de tissu tenu par une ficelle. Elle le jeta aux pieds de Donnen. "Bon débarras".

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

fivescape aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 17/9/2020, 11:13

Chapitre 10


Donnen Brennokovic poursuivait l'assassin du magistrat Dunwald sans repos ni repas, et n'avait pour l'instant rien de plus que le sceau d'un groupe imaginaire, un bras blessé et un paquet contenant une petite épée Tévintide rouillée. Son état d'épuisement était tel que chaque inspiration faisait trembler sa tête comme s'il avait trop bu. Ces conneries n'étaient décidément plus de son âge.

Il ne pouvait pas retourner au camp avec une blessure qu'il s'était faite hors service. Si le capitaine s'en rendait comte, et il n'y avait aucun doute là-dessus, il serait renvoyé de la garde. Il ne lui restait donc qu'une solution.

La clinique de la Chantrie ne refusait personne. Elle n'en avait toutefois guère besoin : la présence de trois guérisseurs du Cercle suffisait largement à convaincre la plupart des malades d'attendre de voir si leur état ne s'améliorait pas de lui-même.

Hormis quelques mendiants ivrognes qui ronflaient dans les lits, la clinique était relativement tranquille. Le guérisseur ne lui demanda pas son nom et se contenta de soigner sa blessure en lui lançant un regard désapprobateur. En l'espace de quelques instants, son bras avait retrouvé toute sa vigueur. Dommage que son manteau n'ait pas profité du même sort.

Alors qu'il traversait la nef pour gagner la sortie, il entendit une voix.

"Monsieur le garde. Je vous cherchais, justement".

Elle portait une robe d'un noir profond qui rendait ses yeux encore plus mystiques. Une odeur de lilas flottait dans l'air tout autour d'elle. Elle avait beau être en tenue de deuil, elle n'en était pas moins impressionnante, tout au contraire.

Donnen s'inclina : "Dame Marielle".

"Je dois vous parler. J'ai peut-être une piste pour vous".

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 18/9/2020, 12:59

Chapitre 11


Perché au sommet d'une colline du quartier Orlésien de la Hauteville, le Café d'Or dominait la cité tout entière, permettant aux riches clients de surveiller les paysans qui se tuaient à la tâche un peu plus bas. Derrière sa tasse, Dame Marielle examinait la pièce. Quelques nobles étaient assis autour des délicates petites tables, à siroter leur thé rivenien et à commenter à voix basse les dernières manigances du Noble Jeu à quelques milliers de lieues de là.

"Parlez-moi de cette piste", Donnen brisa le silence, parfaitement conscient qu'il empestait la transpiration et le poisson des docks, et portait un manteau déchiré et maculé de sang dans le café le plus chic de Kirkwall.

"On nous suit, monsieur le garde", murmura la dame d'un ton curieusement désinvolte. "Les deux hommes dans le coin, près de la porte".

Donnen prit sa tasse de thé et l'agita comme pour se donner une contenance tandis qu'il tournait légèrement sa chaise et jetait un oeil aux individus en question. Ils étaient élégamment vêtus, mais semblaient presque autant que lui hors de leur élément : un Andérien imposant au visage blafard et couvert de cicatrices, et un Chasind tatoué portant une dague à la ceinture.

"Un Chasind en pourpoint ? On aura tout vu !" murmura Donnen.

Dame Marielle l'honora d'un demi-sourire. "Hier soir, un homme s'est présenté au domaine. Il disait vouloir acheter la collection de Seamus. Toute la collection".

Donnen se redressa sur son siège : "Les épées ?"

"Il a dit s'appeler Wagner". Elle prit délicatement une nouvelle gorgée de thé. "Il m'a donné une adresse dans la Basseville au cas où je changerai d'avis. Depuis, ces deux-là ne me quittent plus".

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 21/9/2020, 17:10

Chapitre 12


On peut tout acheter au bazar de la Basseville. C'est en tout cas ce qui se dit, et ce n'est pas si loin de la vérité. Vous pouvez en un seul jour y trouver des épices de Séhéron, l'héritage de Hauts nains inconnus, des cartes de forteresse cachées dans la forêt de Donark et les joyaux de la couronne d'Antiva. Et aucune librairie de Thédas ne recèlera autant de romans d'aventures que la Basseville.

Donnen Brennokovic s'efforça de saluer chaque marchand qu'il croisait, afin que l'écho des mots "monsieur le garde" répétés encore et encore finît par parvenir aux oreilles des deux gaillards qui le suivaient depuis qu'il avait quitté Dame Marielle et la Hauteville.

L'adresse qu'elle lui avait donnée menait à un entrepôt dans le quartier des fonderies, une zone de la cité peuplée uniquement de clous rouillés et de vagabonds. Donnen frappa à la porte.

Un majordome impeccablement habillé l'accueillit et lui fit signe d'entrer. "Monsieur le garde Brennokovic. Messerah Wagner vous attend".

Donnen le suivit à travers un labyrinthe de bureaux jusqu'à une arrière-salle richement ornée de tapis de soie et de tentures dépeignant l'exécution d'Andrasté. Deux fauteuils imposants tapissés de velours occupaient le centre de la pièce. Dans l'un des deux était assis un homme roux à l'air suffisant et entièrement vêtu de samit d'un blanc aveuglant. L'autre fauteuil était vide.

"Monsieur le garde ! Asseyez-vous, je vous en prie", lança-t-il avec un accent osteburgeois très prononcé.

"Messerah Wagner, je suppose ?" demanda Donnen.

"Je suis antiquaire, Serah Brennokovic, comme vous l'a certainement expliqué Dame Dunwald". Wagner alluma délicatement une pipe en pierre de sang et tira une bouffée. "Mais nous sommes des hommes d'affaires, vous et moi. Votre retraite approche, n'est-ce pas ? Permettez-moi de vous offrir une opportunité".

Donnen lança un regard réprobateur à la tenture d'Andrasté sur le bûcher. "J'écoute".

Derrière un voile de fumée de plus en plus dense, Wagner poursuivit : "Savez-vous ce que Seamus Dunwald avait en sa possession, monsieur le garde ? Ce qui lui a coûté la vie ?"

"Dites-moi".

"L'épée d'Hessarian". Wagner s'avança dans son fauteuil et l'examina attentivement. "La même lame qui transperça le coeur d'Andrasté".

Donnen le fixa d'un air incrédule. "Même si je pensais cela possible, il me semble que cette lame vaudrait son pesant d'or".

"La plupart des gens n'y verraient qu'un morceau de ferraille, et non plus la lame ornée d'un ancien Archonte. Mais trouvez le bon acheteur, monsieur le garde, et elle vaudra plus qu'un empire tout entier. Je connais de tels acheteurs". Wagner sourit. "Elle est ici, à Kirkwall. Et si vous m'aidez à la retrouver, je peux faire de vous un homme très riche".

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

fivescape aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 22/9/2020, 09:45

Chapitre 13


Dans le bazar de la Basseville, Donnen s'arrêta payer une jeune elfe pour qu'elle transmette un message en son nom, avant de reprendre la longue route vers la Hauteville. Un coup d’œil discret confirma que l'Andérien balafré et le Chasind tatoué étaient toujours à ses trousses.

Donnen était certain qu'ils adoreraient le fort du vicomte.

Il passa sous le regard de pierre des statues de cormorans qui bordaient la sortie et fit un signe de la tête aux gardes en partant vers le camp. Personne ne remarqua ses vêtements déchirés et ensanglantés, ce qui était pour lui autant une bénédiction qu'une déception. Les recrues, de nos jours... toujours la tête ailleurs.

Donnen contourna le bureau du capitaine et alla chercher Jevlan. Le gosse devait bien avoir eu le temps de se reposer, et Donnen aurait certainement besoin de renforts si ses ombres aussi suspectes qu'imposantes décidaient de chercher la bagarre.

Mais le lit de Jevlan était vide.

Donnen releva des taches de sang sur les draps et une odeur de lilas. Tout son équipement avait disparu. Au centre du lit, un mot :

"APPORTEZ LA LAME SUR LES QUAIS A MINUIT, OU LE GARÇON MEURT ".

Le papier était frappé d'un sceau de cire représentant six épées croisées.

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

fivescape aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 23/9/2020, 17:46

Chapitre 14



Le majordome du défunt magistrat Dunwald fut surpris par l'irruption de Donnen Brennokovic dans le foyer.

"Allez chercher Dame Marielle. Tout de suite". Il se dirigea aussitôt vers le salon où la collection était exposée.

Enveloppée dans un châle noir, Marielle entra dans la pièce d'un pas nonchalant et s'appuya sur l'une des vitres. "Monsieur le garde ! Quelle heureuse surprise !"

"Où est Jevlan ?"

Son sourire s'effaça. "Comment pourrais-je le savoir ? C'est votre coéquipier."

Donnen approcha le mot de son visage : "Votre parfum, Dame Marielle". Il le laissa tomber sur la vitre à côté d'elle. "Que faisiez-vous dans le camp de la garde ?"

"Ce n'est pas moi qui ai laissé ce mot", dit-elle d'un calme mesuré. "Et je n'ai pas votre coéquipier".

"Vous étiez pourtant bien dans le camp". Il recula pour examiner une vitrine. "Vous m'avez assuré que Wagner voulait acheter toute la collection du magistrat, mais il a dit être intéressé par une certaine lame uniquement". Il ouvrit la vitre." Et à mon avis, cette lame n'a jamais fait partie de la collection de Seamus. Quelque chose me dit que ce nid douillet a été préparé pour elle". Il montra du doigt l'écrin vide doublé de velours. "J'ai vérifié les archives du vicomte, et vous n'êtes mariée au magistrat Dunwald que depuis trois semaines. Dites-moi pour qui vous travaillez et où est mon coéquipier, et je verrai si je peux vous obtenir un peu de clémence de la part du bureau du vicomte".

"La Chantrie". Marielle ferma doucement la porte. "Ils m'ont envoyée à Kirkwall il y a quelques mois quand des rumeurs sur l'épée ont commencé à circuler". Elle inspecta le mot. "Je n'ai pas Jevlan. Ce message était déjà sur son lit quand je suis venue vous trouver".

Donnen ne cacha pas son scepticisme. "Vous êtes innocente, mais vous n'avez signalé sa disparition à aucun des gardes ?"

"Quelqu'un l'a enlevé dans le camp, Serah, sans que personne ne s'en aperçoive. Vous ne trouvez pas cela étrange ?" Elle le regarda dans les yeux : "Avez-vous déjà entendu parler des Exécuteurs ?"

"Ce n'est qu'un mythe".

"Un mythe qui tue". Elle soupira. "Ce sont les Exécuteurs qui ont votre coéquipier, et je pense qu'ils ont un informateur au sein de la garde civile. C'est la seule raison qui puisse expliquer qu'ils aient réussi à extirper Jevlan du fort sans être repérés".

Donnen la regardait triturer son châle. "Que faisiez-vous dans le camp ?"

"Je soupçonnais que les Exécuteurs avaient un espion". Elle haussa les épaules. "Le pauvre comte de Favre n'aurait jamais ouvert à son tueur, autrement. Depuis qu'il avait organisé l'achat de l'épée pour Seamus, il se cachait chez lui. Les seules personnes qu'il avait vues étaient Seamus et vous".

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

fivescape aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 24/9/2020, 18:25

Chapitre 15


Les nobles de la Hauteville aiment à penser que les délits n'arrivent que dans la pénombre de Sombrerue ou au détour des ruelles tortueuses de la Basseville entre le bas-cloître et les quartiers les plus pauvres. Leurs hautes avenues aux murs couvertes de lierre ne pourraient jamais être le théâtre d'actes aussi grossiers qu'un passage à tabac ou même une simple agression.

Donnen n'eut guère de mal à trouver une alcôve isolée près de la Chantrie où attendre l'Andérien balafré et le Chasind tatoué.

L'Andérien lui tomba – littéralement – dessus le premier, depuis le balcon au-dessus de sa tête. Tandis que Donnen tentait de lui échapper, le Chasind surgit derrière lui et saisit son épaule de son énorme main aux allures d'étau. Le coup de poing que l'Andérien lui asséna ensuite sous les côtes lui coupa instantanément la respiration.

Alors que le Chasind le soulevait par le manteau, Donnen reprit assez de souffle pour articuler : "Vous travaillez pour Wagner ? J'ai un message pour lui".

Cette intervention lui valut un regard sceptique de la part de l'Andérien, mais le Chasind le reposa à terre.

"Dites-lui que j'ai son épée. Il peut me retrouver sur les quais à minuit pour convenir d'un prix". Pendant un long moment, Donnen regarda, nerveux, une série d'expressions différentes s'emparer du visage grisâtre et balafré de l'Andérien, avant que celui-ci n'acquiesçât. S'ensuivit un nouveau silence, puis les deux hommes s'en allèrent, laissant Donnen seul dans l'alcôve.

Le soleil commençait à se coucher, et il n'avait plus qu'une course à faire.

La taverne du centre de la Basseville gisait dans sa propre mare de bière renversée, de vomi et d'eau de mer que le propriétaire jetait sur les murs criblés de fiente de mouette lorsqu'il tentait sans conviction de les nettoyer. Donnen, comme la plupart des gardes qui allaient boire à l'auberge du pendu, fit son entrée sur l'air frénétique de "Range-moi ça ! Et que ça saute !" Il essaya de retenir son sourire et y parvint sans difficulté lorsqu'il croisa le regard menaçant de l'aubergiste elfe aux cheveux blancs, qui le salua : "Monsieur le garde".

Donnen posa une poignée de pièces sur le bar. "Que la bière coule à flots. J'ai du temps à tuer".

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

fivescape aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 25/9/2020, 12:14

Chapitre 16


Donnen quitta la taverne et s'enfonça dans une nuit sans lune. Le brouillard s'accrochait aux rues et aux bâtiments comme des toiles d'araignées, et l'air lourd menaçait de se changer en pluie. D'habitude, il serait allé directement au camp, mais ce soir-là, il avait rendez-vous.

Á minuit, les quais troquent la cacophonie des marins et de leurs grossièretés contre le bruit lugubre des cloches au loin dans le port. Donnen trouva Wagner et ses deux sous-fifres à l'abri des regards du bureau du capitaine. Dans le brouillard, le manteau en samit blanc de Wagner brillait telle une lune prétentieuse.

"Messerah Brennokovic. Je suppose que vous avez apporté ma marchandise ?" Wagner sourit. Á ses côtés, le Chasind tatoué nettoyait avec la pointe de sa dague ce qui était certainement du sang sous ses ongles.

Donnen glissa la main dans son manteau et sortit un petit paquet enveloppé dans du tissu. "Avant toute chose, nous avons des détails à régler".

Les yeux de Wagner luisaient au reflet de sa bedaine immaculée, "Le prix, bien sûr". Il fit signe à l'Andérien balafré, qui portait un sac de pièces. "Cent couronnes devraient suffire, non ?"

"Ça dépend". Donnen jouait avec la ficelle nouée autour du paquet. "Vous avez tué le magistrat Dunwald, n'est-ce pas ? Après avoir croisé vos deux amis, j'ai compris que la seule lame qui aurait pu infliger ce genre de blessure, c'était le poignard en pierre de votre Chasind".

Wagner haussa les épaules. "Des hommes meurent tous les jours, Serah. Il ne faut pas laisser ces désagréments s'immiscer dans les affaires". Un autre signe, et l'Andérien s'avança jusqu'à quelques centimètres de Donnen, puis brandit le sac d'or comme un fléau.

"Et Jevlan ?" demanda Donnen.

"Je ne sais rien du sort de votre coéquipier".

Donnen remit le paquet à l'Andérien, qui laissa tomber le sac à ses pieds et rapporta le prix à son chef. Wagner s'empressa de dépaqueter l'objet : une vieille dague piquée de rouille. Il fronça les sourcils. "Ce n'est pas la lame".

Le Chasind et l'Andérien dégainèrent leur arme.

Donnen garda son sang-froid: "Dommage que vous ayez tué Dunwald pour ça, alors".

"Vous croyez que je suis capable de tuer un magistrat, mais pas un garde ?" Wagner éclata de rire. "Détrompez-vous, Serah".

"On a ce qu'il nous faut". Le capitaine Hendallen apparut derrière Donnen, accompagné d'une dizaine de gardes. Pour la première fois depuis des mois, il aperçut un semblant de sourire sur le visage de la femme de troupe. "Joli travail, garde. On prend le relais".

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

fivescape aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 29/9/2020, 11:43

Chapitre 17


Donnen laissa à son capitaine et à une dizaine de gardes de Kirkwall le soin de clouer Wagner et ses sous-fifres au pilori. L'air lourd céda et tomba en un rideau de pluie. Les vieilles marches en pierre grise qui menaient à la Basseville se changèrent en cascade. Donnen remonta péniblement le passage étroit, au rythme du pas de ses bottes qui frappaient l'eau.

Il faillir ne pas entendre l'embuscade arriver.

Alors qu'il atteignait le sommet de l'escalier, un léger bruit de métal le fit se jeter sur le côté, en plein dans la table d'un marchand de légumes. Une épée fendit l'air et alla se loger dans le mur de pierre à l'endroit même où il se trouvait.

Sa main se rua sur son fourreau, et il parvint de justesse à parer le deuxième coup avec son épée. Donnen eut un court instant, alors que les deux lames s'entrechoquaient, pour reconnaître son assaillant. Le jeune homme avait troqué son uniforme de garde contre une tenue de cuir sombre, mais il n'y avait aucun doute : c'était bien lui.

"Jevlan ?"

"Où est la Lame d'Hessarian ?" Jevlan répliqua à la parade de Donnen par un nouveau coup porté cette fois à ses jambes.

Voulant esquiver, Donnen glissa et faillit bien dévaler les marches sur les fesses. "C'était vous, le traître. C'est vous qui avez tué de Favre". Il se jeta sur la recrue. Jevlan tenta de riposter, mais l'épée de Donnen lui entailla le bras qui se mit à saigner.

"Donnez-moi la lame ! Je sais que cette vieille pirate vous l'a donné !" Jevlan enchaîna une série de coups acharnés afin de percer la garde de Donnen ou de le faire tomber dans les marches. Dans l'obscurité et la pluie cinglante, le garde peinait à voir son attaquant.

Pourtant, Donnen souriait. "Vous l'avez laissée au quai. Vous avez dû l'oublier après que la dame vous a arraché la main. Je n'y peux rien si vous avez cherché la bagarre à plus fort que vous". Il essayait de s'éloigner des marches, mais son adversaire le coinçait entre l'étal de légumes et le précipice.

Jevlan s'élança et transperça l'armure de Donnen juste sous ses côtes. Dans son élan, il glissa sur la pierre mouillée et bascula sur son ennemi, qui le repoussa dans les escaliers. Sa chute se solda par un insoutenable fracas d'os brisés.

Donnen inspira un grand et douloureux coup, et extirpa l'épée de Jevlan de son flanc, tout en veillant à ne pas glisser sur son propre sang. La Chantrie était encore loin.

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

fivescape aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 2/10/2020, 23:43

Chapitre 18


La pluie s'arrêta brutalement, comme si un voleur de la Coterie dans un élan d'initiative avait escaladé jusqu'au ciel pour rapetisser les nuages. Le brouillard s'en alla hanter d'autres contrées de la Côte Escarpée, et tandis que Donnen entrait dans la cour de la Chantrie, le clair de lune perça le ciel nébuleux pour venir se refléter sur les dalles trempées par la pluie. Il s'arrêta un instant, reprit son souffle et resserra la manche de manteau déchirée dont il s'était servi comme bandage. Le saignement s'était calmé, ce qui voulait dire que sa blessure au flanc n'était pas si profonde, ou bien qu'il était à court de sang à perdre. S'efforçant de refouler de son esprit la deuxième éventualité, il ouvrit les portes de la Chantrie.

Á cette heure infernale, la Chantrie n'était éclairée que par la flamme éternelle aux pieds d'Andrasté. Les lieux étaient déserts, à l'exception d'une personne qui allumait un cierge pour les morts. Lorsque Donnen entra dans la lumière d'un pas chancelant, elle se leva.

"Monsieur le garde !" Dame Marielle se précipita pour l'aider à s'asseoir sur un banc.

"Vous devriez peut-être réveiller un guérisseur". Il esquissa un pénible sourire. "Je ne savais pas si je vous trouverais ici".

"Moi non plus. Votre message était un peu vague". Marielle tenta d'examiner son bandage de fortune, mais Donnen la repoussa.

Il montra du doigt la statue en or d'Andrasté. "J'ai demandé à un ami de vous apporter quelques chose. Sous l'autel".

Marielle afficha un regard sceptique, mais grimpa tout de même sur l'estrade et revint avec un petit paquet en toile cirée. Elle défit le noeud et découvrir une lame rouillée, dont la garde cabossée était couverte de petites taches de sang séché.

"La Lame d'Hessarian", murmura-t-elle, presque comme une prière.

"Vous pouvez la porter à la Divine ?" demanda Donnen.

Elle s'essuya les yeux. "Je vais lui remettre personnellement. Que voulez-vous en retour ?"

Donnen se leva avec difficulté. "Si vous pouviez simplement plaider en ma faveur, noble dame... On ne
sait jamais quand je pourrais en avoir besoin". Il s'éloigna doucement, et derrière lui, dans la lumière des flammes, Marielle tenait l'histoire entre ses mains.

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

fivescape aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Hobbit 5/10/2020, 16:30

Chapitre final


Donnen essuya de la bière renversée sur le bar en écoutant le chant des oiseaux et le bruit des vagues à l'extérieur. Une journée tranquille comme les autres sur les côtes d'Amaranthine. La taverne
n'accueillait que peu de visiteurs ; C'était un peu trop au sud de la frontière Antivanne pour attirer les caravanes de passage, mais son but d'origine n'était de toute façon pas lucratif.

Il versa un verre de vin rouge Orlésien et l'apporta sur la terrasse, où Dame Marielle jouait du luth pour le plaisir d'un vol de cormorans au loin et d'une chienne mabari fatiguée.

Donnen lui tendit le verre en souriant : "Désirez-vous autre chose, ma Dame ?"

"C'est fort aimable à vous, monsieur le garde". Marielle mit son luth de côté ; la chienne leva les yeux, agacée qu'on vînt interrompre sa berceuse.

"C'est juste Donnen, maintenant", répondit-il, le regard tourné vers les vagues. "Je ne fais plus partie de la garde de Kirkwall".

"Vraiment ?" Elle sourit d'un air malicieux derrière son verre. "Vous ne croyez pas que nommer votre taverne "la Garde" était le signe qu'un garde peut quitter Kirkwall, ou même la garde, mais qu'il ne pourra jamais vraiment s'en... débarrasser ?"

Le soleil se couchait derrière eux. La chienne s'étira, puis marcha tranquillement jusqu'à la table pour poser sa tête sur le genou de Dame Marielle et réclamer quelque chose à grignoter. Au loin, les cormorans s'éloignèrent de concert pour rejoindre leurs juchoirs sur la côte.

Donnen sourit à son tour. "'Vous avez peut-être raison. Mais ce soir, je ne suis pas en service, ma Dame".

"Marielle, corrigea-t-elle. Et pour répondre à votre question, je ne serais pas contre un peu de compagnie. Un garde devrait suffire".

Et ensemble, ils regardèrent le dernier éclat de lumière disparaître dans la quiétude la plus totale.

_________________________________________________________
Nearly all men can withstand adversity.
But if you want to test a man's character,
Give him Power.

- Abraham Lincoln
Hobbit
Hobbit
Planificateur calendrier et séances de jeu - Administrateur Discord

Messages : 1691
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 43

fivescape aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Nuit torride dans la Hauteville. Empty Re: Nuit torride dans la Hauteville.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum