Les Chasseurs de Manticores - AJA Jeux de rôles
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon 151 : où trouver le ...
Voir le deal

Koeur de dragons

2 participants

Aller en bas

Koeur de dragons Empty Koeur de dragons

Message  fivescape 15/11/2018, 17:26

Koeur de dragons Dragon11
Cette saga basée sur des règles simplifiées, permet à votre personnage une liberté totale. Vous créez votre forme de combat, vous imaginez vos compétences, rien n’est impossible si c’est demandé avec un sourire au Maître de jeu. C’est votre imagination, vos descriptions et votre habilité au role play qui sera mis à l’épreuve. Au début, il n’y a qu’une seule classe de personnage : les combattants (à vous d’imaginer quelles seront vos armes et votre manière de vous battre, vous pouvez tout inventer). La seule contrainte est que (pour l’instant) il n’y a pas de magie dans le monde connu.... Quand vous commencez le jeu vous avez tous 14 ans (n’oubliez pas qu’à cette époque on se mariait à 15 ans) et vous êtes tous des orphelins parqués dans un sombre orphelinat perdu au bout du monde....
fivescape
fivescape
Administratrice Facebook - Organisatrice Convention & GN

Messages : 696
Date d'inscription : 19/09/2018
Age : 55
Localisation : Moneteau

Revenir en haut Aller en bas

Koeur de dragons Empty Re: Koeur de dragons

Message  fivescape 29/12/2018, 16:30

Une légende est née..., au fin fond des âges, je me souviens...

ils avaient pour nom Djay, Laethy, Yllindir, Tankrede, Kounac, Kyrch, Krysthal.. Ils ne savaient pas encore ce que l'avenir leur réservait mais déjà soudés, ils rêvaient de liberté. Mais je vais trop vite en besogne. Une histoire doit commencer par le commencement....

Il était une fois....

Chapitre 1

Il était une fois des enfants, en passe de devenir des hommes et des femmes de ce monde. Depuis 15 ans ils n'ont connu que l'Orphelinat de la ville de Kharkas. Un orphelinat où ils ne sont que des numéros, un endroit lugubre où, seuls les plus forts résistent. Manger, dormir, se vêtir est une bataille de chaque jour. Au fur et à mesure des années ils se sont trouvés, ont formés un groupe qui se soutient dans l'adversité.
Pour cela ils avaient Mhaynie, une vieille femme qui leurs a servie de nourrice quand ils étaient bébés, qui a veillé sur eux et leur a apporté une toute petite touche de douceur dans ce monde de brutes.
Le père Dahrek qui supervise l'orphelinat mais qui ne peut rien faire pour améliorer leur vie de tous les jours... et les « gardiens » comme les enfants les appellent, qui les surveillent, les battent...

Voilà ce qu'était leur vie. Le père Dahrek leur a permis de s'instruire en cachant une salle de classe dans les combles de l'ancien prieuré ou il habite, la sœur Mhaynie les a aidé à survivre, les gardiens les ont formés au combat.... mais pourquoi ?
Aujourd'hui approche le 1er avril, chaque année, les enfant de 15 dans l'année quittent l'orphelinat. Considéré comme adulte ils n'ont plus rien a faire ici. Ils ont tous eut 15 ans cette année.

Le petit groupe se dirigeait vers les remises où on les avait envoyé chercher un mannequin d'entraînement quand leurs regards est attirés par une scène peu ordinaire. La porte de l'orphelinat vient de s'ouvrir et un groupe de garde habillé en rouge et noir conduit par un homme à cheval vient de rentrer. Ils sont accueilli par le père Dahrek et l'homme à cheval est rapidement conduit à l'intérieur de l'ancien prieuré. Des servants amènent des cuisines des plateaux de viandes grillées de fruits et de pâtisseries dont l'odeur parvient jusqu'à eux.

Alléchés par les odeurs divines qui émanent de ces plats inconnus et intrigués par ces allées et venues, notre petit groupe décide, au risque de se faire prendre de se rendre dans la salle de classe cachée du grenier, espérant en apprendre plus.

Allongés sur le sol du grenier ils entendent  la voix du père Dahrek :
Bienvenue dans mon humble demeure Capitaine..
-combien cette année ?
-72 mais...
-que 72 !!... bon on s'en contentera.
-Certains sont faibles peut être pourrions nous..
-Faibles ou pas faibles je les prends, le Chaos en fera se qu'il voudra, ils ont toujours besoin de soldat à l'avant garde, et puis... les filles pourront servir aux tavernes.
-Peut être que..
-Dahrek taisez vous !! nous vous permettons de vous occuper de cette orphelinat, mais je pourrais tout autant y mettre un de mes gardes, pour ce que ça changerai... hummm ce faisan est cuit à point et vos poires restent les meilleurs de Kharkas..

La conversation ayant l'air de tourner autour des mets délicats servis et l'estomac de Kyrch ayant une fois de plus grogné, ils sortirent discrètement de la salle de classe et tout en amenant le mannequin vers le champ d'entraînement. Ils discutèrent à voix basse de ce qu'ils venaient d'apprendre.
A la fin de la journée après être allé questionner le père Dahrek, qui essaya vainement de les rassurer, ils décidèrent que rester plus longtemps ici n'était plus possible. Mais comment s'enfuir ?
Certes ils connaissaient les rondes des gardiens mais où aller ? Que faire ? Comment s'y prendre ?
Yllindir et Khayla prônaient l'escapade par les toits, Laethy Kounac et Kyrch voulaient fomenter une révolte des orphelins pour faire diversion, Tankrede, le plus discret de tous, était sceptique mais pensait qu'il fallait peut être, s'ils arrivaient à sortir d'ici, aller voir Hicherin le nain. Hicherin était le forgeron qui fournissait en arme d'entraînement l'orphelinat. Touché par le désarroi et visiblement outré de ce qu'il voyait il avait sympathisé avec eux.
Bref que faire ? Laethy proposa d'aller voir « maman » (la sœur Mhaynie). Elle saurait peut-être quoi faire ?
Ils la trouvèrent entrain de ranger des choux dans la réserve. Elle s'empressa de leur donner les reliefs du repas du capitaine et ils découvrirent les délices des choux à la crème...
Touchée par leur désarroi, elle promis de les aider et leur demanda de revenir le soir au même endroit.
Le soir même ils se rendirent dans la réserve, Mhaynie les y attendait. Elle sorti une grosse clé et s'apprêtait à leur ouvrir une porte sur l'extérieur quand 2 gardiens surgirent. Elle poussa le petit groupe derrière des caisses vides, et ouvrit prestement la porte. Les gardiens entrèrent dans la réserve et voyant la scène poussèrent violemment la pauvre sœur contre le mur, puis laissant la porte ouverte ils se ruèrent à l'extérieur à la poursuite des fugitifs.
Laethy se précipita voir Mhaynie. Sa tête saignait abondement, dans un dernier sursaut elle ouvrit le col de sa robe et y attrapa une petite chaînette au bout de laquelle pendait une minuscule petite clé. Elle l'a tendit en leurs disant :
-Trouvez mon livre.... mon autel... dedans... le livre.. il faut... et elle perdit connaissance.

Ils se regardèrent... il regardèrent la porte ouverte... dans la main de Laethy pendait la petite chaine..
Khalya avait les yeux embués, kyrch reniflait... Yllindir regardait dehors....
De longues minutes passèrent...  Tankrede fit un pas vers la porte et regarda les autres... de longue minute passèrent... Kounac regarda vers la cour de l'orphelinat... de longues minutes passèrent... Khrystal regardait la clé.... de longues minutes passèrent....

Puis toujours hésitant, ils sortirent un a un de la pièce.... enfin libres …


Il n'y avait pas grand monde dans la rue  à cette heure ci mais il trouvèrent rapidement quelqu'un qui leur indiqua la maison de Hicherin. Arrivée dans la rue des Forgerons, ils toquent à la porte de ce dernier. Un petit garçon d'à peine 5 ou 6 ans leur ouvrit, après négociation il accepta de prévenir son père de leur visite, ce dernier descend du logis situé au dessus des son atelier et, ô combien surpris de leur présence, s'empressa de fermer les volets pour que personne ne les voit du dehors. Il demanda à sa femme de descendre de quoi manger et pendant qu'ils se restauraient d'une soupe maigre mais bien plus goûteuse que celle au choux de l'orphelinat, Hicherin sortit du fond de son atelier des armes un peu spéciales, elles ressemblaient aux armes dont ils se servaient à l'entraînement mais celles ci étaient tranchantes et affûtées. Interrogé Hicherin leur appris que le seul autel dont il avait connaissance se trouvait sous le bureau de père Dahrek.

A peine sorti de l'enfer de l'orphelinat il fallait y retourner. Une discussion animé sur la façon se s'y prendre s'ensuivit...

Décidés à respecter les dernières paroles de « maman » ils décidèrent courageusement de retourner à l'orphelinat. Passant par les toits ils arrivèrent dans leur ancienne salle de classe et se glissèrent dans le prieuré. Arrivés dans le bureau du prieur, sans bruit ils trouvèrent rapidement l'entrée d'une crypte où se trouvaient l'autel.

Quelle ne fût pas leur surprise en voyant l'aspect de la petite crypte ! Les murs étaient gravés de scène de bataille et de vie quotidienne. On y voyait des dragons gigantesques et des plus petits qui participaient au efforts des humains, elfes et nains et qui semblaient les aider dans ces tâches.
Au fond de la pièce un autel sculpté présentait sur l'avant un arbre gigantesque ou des gens portant des bâtons vivaient. A l'arrière on y voyait un grand dragons toutes ailes déployées avec un regard apaisant. Sur les cotés des personnes qui avaient l'air d'étudier des livres et un décors de rose et de fleurs.
Sur l'autel était posé deux petites fioles. Une était rempli d'un liquide noirâtre et l'autre d'un liquide rose.
Khayla chercha une ouverture... rien. Yllindir passa ses mains le long des sculptures mais ne trouva aucuns interstices qui auraient permis d'ouvrir quoi que se soit. Kyrsh et Tankrede observaient les fioles.
Je ne sais plus qui découvrit que la fiole noire contenait de l'encre et que la rose sentait bon..
l'un d'entre eux eut l'idée de verser le long des sculptures le liquide. Le noir du côté où l'on voyait des érudits et la rose là où se trouvait des fleurs. Mais le miracle eut lieu, l'autel s'ouvrit à l'arrière révèlant une cache où se trouvait un livre.

Le livre relié en cuir gravé représentait les mêmes dessins que sur l'autel, une petit serrure le fermait. Laethy se servit de la clé. Les pages étaient couvertes d'une fine écritures racontant l'histoire du monde. Dont voilâ quelques extraits :

« A l'origine des temps les Grands Dragons vivaient en paix dans les Astres, les galaxies étaient leurs foyers et l'Equilibre était leur source d'énergie magique. Vînt le temps du Grand bouleversement qui entraîna un tel déséquilibre que presque tous les dragons disparurent. Les derniers décidèrent de quitter le Vide astral pour s'établir sur une planète qu'il nommèrent Koeur. Là ils purent se reproduire et l'Equilibre fut rendu.

Des millénaires plus tard Koeur se peupla d'Humain d'Elfe et de Nain, ils s'allièrent aux dragons qui les protégeaient, la magie de ces derniers recouvrant le monde. »

« L'Equilibre : Source d'énergie magique des dragons elle ne doit pas être rompu. C'est l'équilibre entre le bien et le mal. Les dragons n'échappent pas à cette règle. Le nombre de dragons du bien et le nombre de dragons chaotique doit s'équilibrer. c'est pour ça qu'il se partagèrent Koeur à l'origine se promettant de ne pas se nuire les uns aux autres. »

« Mais il est bien connu que le chaos ne se satisfait jamais de son sort et pour les derniers grands dragons chaotique l'idée de l'Equilibre devait être rompu. Ils se persuadèrent que si les dragons du bien disparaissaient ils seraient les maître de Koeur et créeraient un nouvel Equilibre à leurs images.

7 grandes guerres, il y eut 7 grandes guerres, entrecoupées de période de paix fragile. Beaucoup de dragons périrent et les peuples de Koeur prirent partie pour chacun des deux camps.

La dernière des grandes guerres a eut lieu il y a 13 ans, et l'Equilibre fut rompu. A l'instant ou le dernier dragon du Bien rendit son dernier souffle La magie disparue du Monde. Le Chaos avait gagné mais ses dragons avaient perdu toute magie.

S'installa alors les Temps Sombres. Le Chaos s'empara des terres du Bien et un régime de terreur fut établi. Les humains, les elfes et les nains ne pouvaient qu'obéir à leurs nouveaux maîtres car ceux ci possédaient une force qu'ils ne pouvaient combattre : Les dragons. Même si ces derniers n'avaient plus de pouvoir magique il n'en étaient pas moins une Force difficile à combattre. Entre les grands dragons chaotique et les Cavaliers de l'Apocalypse (Corps d'élite de l'armée du chaos composés de dragonniers montant de petit dragons) Ils ne faisaient pas le poids. l'économie florissante de Koeur sa politique progressiste s'éteint en même temps que la magie, privée des conseils éclairées des grands dragons du Bien, de leur magie les peuples de Koeur s'installèrent dans la peur. Certains subirent l'occupation sans se battre d'autre coopérèrent. »

Les pages suivantes expliquaient qu'au moment où les derniers Dragons du bien s'aperçurent de leur défaite ils décidèrent tous en même temps de disparaître. Pour cela il placèrent dans chaque ville, où se trouvait leur autel respectif une partie de leur cœur qui pris la forme d'une pierre. Une partie de leur âme dans une personne. Un parchemin écrit en draconic permettant de leur rendre la vie.

Les pages suivantes indiquait les villes où les dragons reposaient, attendant d'être réveillé.


Dernière édition par fivescape le 29/12/2018, 16:43, édité 2 fois
fivescape
fivescape
Administratrice Facebook - Organisatrice Convention & GN

Messages : 696
Date d'inscription : 19/09/2018
Age : 55
Localisation : Moneteau

Revenir en haut Aller en bas

Koeur de dragons Empty Re: Koeur de dragons

Message  fivescape 29/12/2018, 16:31

Chapitre 2

Laethy, Yllindir, Kyrsh, Kounac et Khrystal courraient... les branches des arbres leur fouettaient le visage et les buissons ralentissaient leur course. Au bout d'un moment ils écoutèrent... plus personne ne les suivaient. Ils ne savaient pas où se trouvait les autres, ils avaient été séparés quand, tombant sur une patrouille ils avaient du fuir rapidement Kharkas. Epuisés ils s'installèrent tant bien que mal dans des arbres et attendirent le matin.

Ils étaient perdu dans cette immense fôret quand l'estomac de Kyrsh perçu une bonne odeur. Suivant cette dernière ils arrivent  à une petit clairière où sur un feu de camp un lapin finissait de cuire. Posé près d'un tronc d'arbre un sac de voyage et une couverture. Personne en vue. Inquiets ils regardent partout autour d'eux, Kyrsh n'en pouvant plus se dirige vers le lapin qui grésille au dessus du feu. Les autres suivent jetant des regards furtifs.
Alors qu'ils s'apprêtaient à dévorer la pauvre bête, une voix se fit entendre.
- hum hum...
Derrière eux un homme assez grand, musclé, le regard charismatique, des cheveux longs et noirs retenu par un catogan, 2 lapins pendants à sa ceinture, sans armes apparentes les regardait. Une petite impression furtive et dérangeante émane de lui mais ses yeux dégagent une telle empathie qu'il est difficile de résister à son charme. D'ailleurs Laethy et Khrystal sentent leurs hormones en ébullition, surtout quand elles voient ses muscles saillirent sous son plastron quand il se baisse pour poser le résultat de sa chasse sur le tronc d'arbre.

- puisque vous avez commencer à manger je vais mettre celui ci à cuire nous pourrons partager... dit il en joignant le geste à la parole.

Un peu étonnés nos aventuriers le regardent faire.
- Moortag pour vous servir, dit l'homme, et vous êtes ?
De plus en plus intrigués ils se présentent.
- ne m'en dites pas plus.. vous êtes visiblement en fuite, pas loin de kharkas, vous seriez des orphelins que cela ne m'étonnerait pas et que pensez vous faire maintenant que vous avez échapper à vos bourreaux ?
- Vengez Mhaynie ! hurla Laethy et elle raconta leur histoire, sans parler toutefois du livre qu'ils essayaient de cacher au yeux de l'homme. Yllindir eut d'ailleurs la sensation que ce dernier ayant aperçu le dit livre avait pris sur lui comme si de rien n'était.
- Vous avez l'intention de vous colleter avec les gardes de l'Intendant ?... je vois... je n'ai pas l'impression que vous soyez vraiment à la hauteur..
Kyrch brandissant sa hâche d'arme cria :  qu'ils y viennent !! Khrystal caressa ses armes d'un air décidé
- Oula oula !! dit Moortag, je vois que vous êtes décidés, mais quand sera t'il quand vous aurez des hommes aguerris en face de vous. Toi ! Dit il en désignant Yllindir essaye de me toucher !!
et tout en disant cela, il s'assoit sur l'arbre mort.
Yllindir, piqué au vif, s'empressa d'essayer une cabriole acrobatique pour  passer derrière Moortag et l'immobiliser. Ce dernier d'un mouvement vif évite l'attaque et c'est Yllindir qui se retrouve à terre. Il se tourna ensuite vers chacun d'eux et malgré les talents et les formes de combats particulières qu'ils avaient ils mordirent un par un la poussière.
- en effet vous avez l'air tout à fait près, dit Moortag d'un air amusé. Partageons ce lapin, nous avons à parler.
Moortag leur expliqua qu'il se rendait à un tournoi à Ksout, une ville vers la mer de l'Ouest. S'ils acceptaient de s'y rendre avec lui, il se faisait fort de leur présenter des maître de guerre qui sauraient les former. Ils décidèrent de le suivre.

Après deux mois d'un voyage qui leur fit prendre conscience de l'état des campagnes et du pays, ravagé par les guerres et l'occupation du Chaos, ils arrivèrent à un port fortifié où grâce à leur guide ils embarquèrent sur une barque de pêcheur pour atteindre la ville de Ksout située sur une île proche. En faisant cela ils évitaient de prendre le bac officiel très surveillé. Moortag ne voulant prendre visiblement aucun risques.

Arrivé à Ksout il les mena dans un quartier de marin plutôt mal famé et passant par une entrée secrète les mena à une immense taverne souterraine où un joyeux capharnaüm régnait. Là il les présenta à un groupe de personne qui les jaugeant du regard leur donnèrent rendez vous à différent endroit de la ville pour les tester.

Laethy du se rendre sur la plage près de gros rochers où l'attendait une certaine Galadryelle, une elfe. Cette dernière après quelques passes d'arme où le passage de rocher en rocher  montrait les capacité de Laethy et son adresse accepta de la former au moins jusqu'au tournoi où elle décida de l'inscrire.
Krysthal rejoignit Ksartane, un humain qui non content de la tester en profita pour la déshabiller du regard. Lui aussi décida de la former en vue du tournoi
Kyrsh termina ses passes d'armes avec Norsk un nain aussi large que haut en buvant quelques pintes à la taverne, promettant de ne pas le décevoir pendant le tournoi.
Kounac, parti avec une elfe, Ygrenn et reçu une magistral démonstration de comment utiliser ses armes pour se défendre, lui aussi se promit de ne pas la décevoir.
Yllindir, lui n'avait pas reçu de lieu précis pour que Moortag le test.... et c'est en ville qu'il reçu une magistrale leçon de vie.... il s'en souviendrait pour le tournoi c'est sur.


Une semaine plus tard, les muscles douloureux, ils étaient prêts. Ils passèrent haut la main les premières épreuves et arrivèrent tous en ¼ de finale.

Les adversaires qu'ils rencontrèrent étaient pour la plupart des gens de Ksout. Ils eurent rapidement raison d'eux, à part Kirsh qui se prenant pour un nain de cirque essaya vainement de faire des roulades pour destabiliser son adversaire surpris.
En demi finale leur surprise fût totale quand ils s'aperçurent qu'ils avaient en face d'eux des seigneurs du Chaos venus de loin pour prouver leur valeur. Les combats furent plus long et parfois laborieux, seul Yllindir investi d'un foi guerrière élimina son adversaire en une passe.

Quand vint l'heure de la finale, ils étaient tous euphoriques. Mais cette douce euphorie retomba rapidement quand ils virent que leurs adversaires étaient leur propre maîtres d'armes....Seul Krystal et Laethy furent honorable dans leur combat, Yllindir se ridiculisa ce qui lui valut un regard furibond de la part de Moortag.

Le tournoi finit, les blessures guérit (pas celle morale d'avoir failli devant leur maître) ils décidèrent de retourner à Kharkas retrouver le reste de la bande.


Dernière édition par fivescape le 29/12/2018, 16:45, édité 1 fois
fivescape
fivescape
Administratrice Facebook - Organisatrice Convention & GN

Messages : 696
Date d'inscription : 19/09/2018
Age : 55
Localisation : Moneteau

Revenir en haut Aller en bas

Koeur de dragons Empty Re: Koeur de dragons

Message  fivescape 29/12/2018, 16:31

Chapitre 3

Khalya et Djay(désolée j'ai pas ton nom) s'étaient retrouvés  après avoir fuit la ville. Ils avaient pris des nouvelles de Mhaynie, qui était dans un hospice entre la vie et la mort, ils avaient vécu comme ils pouvaient pendant ces quelques mois. Pendant leur pérégrinations ils avaient découvert que les rempart de Kharkas étaient en bois et entièrement sculptés. Mais la végétation avaient recouvert les murs et ne permettait pas de voir ce que cela représentait.
Quand Yllindir et Laethy les retrouvèrent ils décidèrent ensemble de réveiller le dragons de Kharkas. Pour ça il fallait trouver le Cœur, le parchemin  d'incantation, l'Autel et la personne ayant reçu l'âme du dragon. En même temps ils se demandaient :  Mhaynie, qui est elle ? Pourquoi possède t'elle un autel ? Est-ce elle le dragon de kharkas ? Bien des questions qui restaient en suspend. C'est chez Hicherin qu'ils prirent quelques renseignements sur la ville, la grande tour étaient la bibliothèque, peut être fallait il s'y rendre, contenait elle le parchemin en draconic ? Envoyer un message au père Dahrek pour le prévenir de la situation et prendre rendez vous ? Il fallait aussi continuer à dégager une partie des remparts de la végétation pour voir ce que ça représentait. Djay et Khayla avaient un peu commencé à un endroit peu surveillé mais c'était une goutte d'eau dans la mer.

Tout en discutant âprement de la situation quelle ne fût par leur surprise de voir passer le père Dharek dans la rue se dirigeant vers l'hospice. Intrigué, sachant qu'il sort rarement ils le suivirent.

Devant la porte entre-ouverte de la chambre de Mhaynie, dans le couloir de l'hospice ils assistèrent à une scène curieuse. Le père Dharek à genoux devant le lit priant Mhaynie de lui pardonner, il faisait peine à voir. Ils entrent dans la pièce, surpris Dharek se lève d'un bond leste, étonnant pour un homme de son âge, tend la main vers son bâton et voyant à qui il a à faire suspend son geste. S'ensuit une conversation où ils lui avouent qu'ils ont trouvé le livre de Mhaynie, Le père Dharek perd son calme et les supplie de le lui remettre arguant qu'ils n'ont aucune idée de ce qu'ils font et de ce qu'ils possèdent. Bien entendu il refuse et lui fixe rendez vous le soir au prieuré.

Ils décident en attendant de se rendre à la bibliothèque. Cette dernière est dans une très haute tour élégante, construite visiblement avec une architecture pas faite pour défendre mais pour la beauté des lieux. Les livres sont disposés le long des murs jusqu'en haut de l'édifice et en bas une salle de lecture avec tables et fauteuils. 4 escaliers en colimaçon permettent de se rendre à différentes bibliothèque chargées de livres, rangés par genre.
Suspendu a 2 cordes accrochées à une balustrade se trouve un homme d'environ une soixantaine d'année qui se balance comme un enfant. Il est incohérent et tente désesperement de leur offrir des bonbons à moitié machouillés. Parfois il a l'air de reprendre ses esprits et s'assoit à sa table mais retourne rapidement à sa balançoire. Il semblerait que ce soit le bibliothécaire. Laethy, à force de persuasion, obtient de lui qu'il les mène à la salle des parchemins qui se trouve être tout en haut de la tour.
Ils montent mais arrivés presque en haut une partie de l'escalier en colimaçon manque. Qu'à cela ne tienne, Laethy Khayla et Yllindir se rendent acrobatiquement en haut pendant que Djay prudent reste dans l'escalier pour faire le guet.
Des centaine de cases contenant des parchemins s'offre à eux. Mais comment trouver le bon parchemin ? Ils ont appris dans les livres en bas que les sculptures des remparts représentent des scènes de la vie des seigneurs de Kharkas ainsi que les batailles célèbres que la ville a livré, Kharkas étant connue pour être imprenable. Ce seraient les habitants reconnaissant envers leur seigneur qui les auraient fait faire.
Finalement Khayla par déduction fini par découvrir quelle case contiennent des parchemins en draconic, puis par élimination ils en prennent une dizaine qui semblent pas trop ancien. Au moment où ils décident de redescendre. Djay qui entendait du bruit depuis un moment, mais ne savait que faire s'aperçoit qu'une trentaine de gardes ont investis les lieux avec le capitaine de la garde de l'Intendant.
Après avoir été surpris par 3 des gardes Djay, grâce à l'aide du fouet de Laethy qui adroitement le fit tomber sur ses adversaires... confirma à ses acolytes qu'ils étaient cernés.
Yllindir et Djay étaient d'avis de foncer dans le tas. Laethy et Khayla plus prudente décidèrent de remettre en place les parchemins et de cacher le livre de Mhaynie dans les bibliothèques. Au moins s'ils étaient pris le Livre ne tomberait pas dans des mains ennemis. Elles durent calmer les ardeurs guerrières des 2 mâles qui n'en démordaient pas sur la façon d'étriper ces gardes venus de nulle part. Qui avaient bien pu leur dire qu'ils étaient ici ?
Au final Khayla se cacha dans une case remplie de parchemins et les trois autres descendirent les escaliers pour se rendre. Ils fûrent conduit à la Citadelle, enchainés. L'intendant ayant demandé s'ils avaient le Livre et la réponse étant bien entendu négative il fut décidé qu'ils passeraient entre les mains du bourreau afin que la mémoire leur reviennent.

Malmenés jusque dans les cachots et la salle de torture, enchaînés au mur, le bourreau se frottait les mains. Ils s'amusa longuement à choisir lequel passerait entre ses mains et ayant choisi Yllindir, ce dernier se retrouva attaché solidement à une chaise de torture, le cou serré par un lien de cuir mouillé, les doigts solidement arrimés en face de clou qui a la moindre crispation lui occasionneraient de joyeuses blessures. Le bourreau saisit un fouet plein de petite boules piquantes en fer et s'approcha.
- Parle ! dit le capitaine de la garde. Où est le Livre ?
- Je ne sais pas de quoi vous parlez répondit Yllindir
Un coup de fouet violent répondit immédiatement et ses doigts se crispèrent....
- Où.. est.. le ..Livre scanda le capitaine
- …..... d....... t....c....
Encore un coup de fouet......
- tu ne tiendras pas longtemps à ce rythme, dit le capitaine. Dis moi où il se trouve et je te promets que toi et tes camarades seront libérés.
- …...............
coup de fouet.... crispation des doigts

Le bourreau à ce moment là décida de s'y prendre autrement. Faisant signe à ses aides, ces derniers se saisirent de Laethy et la couchèrent sur une table. Le bourreau s'approcha d'elle et lécha son visage, son regard lubrique s'égarant sur ses formes. Puis lentement il commença à arracher des bouts de ses vêtements. Laethy hurla essayant de se débattre. C'est alors que Djay, ne supportant pas de voir la scène se releva et arracha les chaînes du mur dans un élan de force presque surnaturelle....

Pendant ce temps Khayla était sorti de sa cachette, elle attendit la nuit et tenta de sortir de la bibliothèque sans se faire voir. Elle avait récupéré les parchemins et le Livre. Elle distingua dans le noir quelqu'un qui paraissait se cacher d'elle. Profitant de la nuit elle se fondit dans la masse des passants et commença à descendre la rue en direction de la maison d'Hicherin. Elle surveillait ses arrières et se sachant suivie, au détour d'une rue, fonça dans une ruelle vide et se cacha derrière de vieilles caisses sortant sa dague, elle attendit de pied ferme. Quelques secondes plus tard elle aperçu une silhouette encapuchonnée s'engouffrer dans la ruelle. Son corps se tendit près à lui sauter dessus, quand elle sentit le froid d'une lame sur sa gorge et une voix féminine et glaciale lui murmurer à l'oreille.
- tsst tsst tsst, si j'étais toi je n'essaierai même pas...


Ballotée en travers de la selle d'un cheval, descendue avec rudesse de ce dernier Khayla se retrouva au pied de l'Intendant.

Elle vit passé les bottes d'une femme et la voix qui l'avait menacée dans la ruelle dit :
- Décidément Kfersen vous êtes un incapable !
- Mais, Madame...bredouilla l'intendant.
- Il suffit, celle là n'avait pas le Livre non plus !! j'ai besoin de ce Livre, Retrouvez le moi !! Vite !! sinon mes bienfaits pourraient vous surprendre et votre petite vie misérable et paisible vite tourner au cauchemar !!
- ….
- Ne me décevez plus Kfersen ! Je veux ce Livre et vite !!
- Je fais au plus vite, j'esp...
- Allez !!
les talons repassèrent et s'éloignèrent rapidement.
Emmenez la avec les autres et que le bourreau fasse diligence pour qu'ils parlent !! dit Kfersen reprenant contenance.

Au moment ou les gardes qui l'accompagnaient ouvrirent la porte de la salle de torture Khayla assista à une scène des plus inattendue.

Djay était au prise avec le Capitaine et essayait de le frapper avec ses chaînes. Laethy, les seins a l'air dans un mouvement souple et vif venait d'attraper entre ses cuisses l'aide du bourreau et l'avait fait tomber sur ce dernier, les deux hommes étaient tombés sur un brasero et avaient pris feu. Yllindir essayait de se débarrasser de ces liens. Profitant de l'effet de surprise Kaylha se jeta sur les gardes qui l'accompagnait.

S'ensuivit un combat entre toutes les parties présentes, utilisant tous les nombreux outils mis à leur disposition nos héros, avec quelques difficultés, se débarrassèrent de leurs ennemis. Blessés, grièvement pour certains, ils s'enfuirent pas les remparts. Khayla avoua penaude qu'elle n'avait aucune idée d'où était le Livre mais suggéra d'aller voir dans la ruelle au cas où son sac serait rester là. La chance était avec eux le sac était près des caisses et le livre et les parchemins à l'intérieur.

Il fallait se soigner, mais où aller ? Le père Dahrek saurait sûrement quoi faire pour les aider, alors ils se rendirent une fois de plus dans l'orphelinat en passant par leur vieille salle de classe. Dans le noir ils tâtonnaient pour trouver la chandelle quand une voix chaude et connu dit.
- Pourquoi m'avoir caché ce que vous vouliez faire? Enfants stupides !!
Moortag assis à un des petits bureaux les regardait l'air furibond. Vous n'avez aucune idée du pétrin dans lequel vous vous êtes mis ! Et dans quel état êtes vous ? Kherad !! viens là ! ils ont besoin de toi !!
Le père Dharek apparu par l'escalier dérobé, il avait l'air... plus jeune d'au moins 30 ans mais c'était lui pas de doute. Il se précipita soigner leur blessure et en 1h tous avaient retrouvé une santé acceptable.

Il restait à faire beaucoup de chose, Moortag et le père Dharek leur apprirent que la pierre du dragon était en possession de l'Intendant qui n'avait aucune idée de ce qu'elle était, quant à l'autel, Moortag n'avait aucune idée d'où il pouvait se trouver. Dharek et lui n'arrivant pas à les convaincre de cesser cette quête dangereuse, ils avouèrent tout de même à demi mot que oui, il était bien possible que Mhaynie soit un dragon, mais que cette dernière n'était en aucun cas le dragon de Kharkas....
fivescape
fivescape
Administratrice Facebook - Organisatrice Convention & GN

Messages : 696
Date d'inscription : 19/09/2018
Age : 55
Localisation : Moneteau

Revenir en haut Aller en bas

Koeur de dragons Empty Re: Koeur de dragons

Message  fivescape 4/1/2019, 14:57

Koeur de dragons Moorta10


Moortag
fivescape
fivescape
Administratrice Facebook - Organisatrice Convention & GN

Messages : 696
Date d'inscription : 19/09/2018
Age : 55
Localisation : Moneteau

Revenir en haut Aller en bas

Koeur de dragons Empty Re: Koeur de dragons

Message  fivescape 4/1/2019, 15:25

Koeur de dragons Maynie11



Mhainye... Maman ^^
fivescape
fivescape
Administratrice Facebook - Organisatrice Convention & GN

Messages : 696
Date d'inscription : 19/09/2018
Age : 55
Localisation : Moneteau

Revenir en haut Aller en bas

Koeur de dragons Empty Re: Koeur de dragons

Message  Valkyria 4/1/2019, 15:32

MAMAN ! Very Happy
(promis je spam pas)


Dernière édition par Valkyria le 4/1/2019, 15:34, édité 1 fois

_________________________________________________________
"- Hé toi là ! Avec qui tu es ?!
- Moi, je suis pour le parti dictatorial, impérialiste et répréssioniste des manchots empereurs d'Antartique, mais je pense que vous vous en foutez."
Valkyria
Valkyria
Trésorier des Chasseurs de Manticores - Administrateur Forum

Messages : 1426
Date d'inscription : 19/03/2018
Age : 33
Localisation : Auxerre

Revenir en haut Aller en bas

Koeur de dragons Empty Re: Koeur de dragons

Message  fivescape 4/1/2019, 15:33

Koeur de dragons Livre_10

Le Livre
fivescape
fivescape
Administratrice Facebook - Organisatrice Convention & GN

Messages : 696
Date d'inscription : 19/09/2018
Age : 55
Localisation : Moneteau

Revenir en haut Aller en bas

Koeur de dragons Empty Re: Koeur de dragons

Message  fivescape 2/6/2019, 10:50

Extraits des Correspondances d'Opale
Il faut que vous sachiez qu’avant la bataille de Khalagem nous étions tous unis dans une même envie de rétablir l’Equilibre.
Nous avions rétabli le Grand Ordre des Prieurs qui avait été dissous, nous avions réconciliés les peuples entre eux, l’Alliance avait enfin revu le jour.
Mais les hommes sont faibles et leurs défauts sont autant de portes ouvertes pour que le chaos nous pervertissent.
Tout d’abord Myridill. Persuadé que l’Ordre des prieurs et leur nombre était insuffisant, il décida de créer, une armée capable de combattre, mais également de se soigner ou de soutenir ses frêres d’arme. Il créa les premiers Dragons paladin. Avec l’aide de Palendyll, il forma ses troupes aux techniques jusque là réservées aux prieurs. Persuadé que c’était la solution à tous nos problèmes il forma également ses propres enfants.
Fort des résultats obtenus, Il présenta son projet au Conseil. Les Elfes et les Nains n’étaient pas persuadés de l’immense avantage de détenir des guerriers soigneurs. Seul Aurelius, représentant des Hommes, vit en cette idée une chose qui ferait progresser les techniques de batailles. Il demanda donc à Palendyll de former son second fils à ces techniques et Marcellus de Ksaragon reçu un début de formation de Prieur.
Aurélius avait un écuyer du nom de Moortag, ce dernier, orphelin, avait été élevé par l’Oracle. Amené à la cours des Seigneurs, Maximus, reconnaissant en lui un futur grand guerrier, l’avait donné comme écuyer à son fils Aurelius. Une amitié sans condition lia rapidement les 2 hommes.
Aurélius avait un défaut, il était jaloux et malgré tous ses efforts il n’arrivait pas à maîtriser ce sentiment. Il était jaloux de la personnalité de son père Maximus, jaloux des progrès fulgurant de Moortag, jaloux des capacités de mage* de son frère Lucius… Quand Maximus décida qu’il était temps qu’il se marie, il envoya Moortag négocier le contrat de mariage avec Antonea de Ksys. Moortag tomba éperdument amoureux d’Antonea au premier regard. Trop redevable à Maximus de se qu’il était devenu il cacha ses sentiments au yeux du monde. Mais pas aux miens, J’étais la confidente d’Antonéa et elle me confia qu’elle était elle-même troublée par le regard de Moortag, il suffisait de regarder ces 2 là pour savoir qu’ils étaient fait l’un pour l’autre.
Le mariage eut lieu. Antonea se dévoua à son mari, enferma son amour pour Moortag tout au fond de son cœur et je pense même que ses sentiments pour Aurélius étaient sincères.
Elle lui donna 4 enfants, Christopher, Lydia , Marcellus, et Marckus.

Mais je reviens a la bataille de Khalagem.
Ce jour là les nains et les humains étaient tous là, ils informèrent les elfes de l’imminence de la bataille.
Aurelius demanda au fils de Myridill, Ruby qui avait reçu la formation de dragon paladin d’être le soutient de Christopher.
La bataille commença. Les forces en présence était déséquilibré, les elfes n’arrivaient pas.
Alors que cette bataille tournait en notre défaveur, Ruby eut à prendre une décision, Aurelius et Christopher reçurent au même moment une attaque fulgurante. Il choisit à ce moment de désobéir à ses ordres et soigna en premier le chef des humains c’est à dire Aurelius. Persuadé qu’il aurait le temps de soigner Christopher, malheureusement ce ne fut pas le cas et Christopher succomba.
Oh oui les elfes finirent par arriver, mais trop tard , nous avions perdu.
Fou de douleur d’avoir perdu son fils premier né, Aurelius se jeta sur le roi des elfes et sans l’intervention d’une petite naine il l’aurait sans doute tué. Il quitta le champ de bataille et nul ne l’a jamais revu.
Pendant les mois qui suivirent nous fumes pourchassé  par le chaos. Les peuples se réfugièrent dans leurs terres, les elfes, les nains et les humains rentrèrent chez eux, esperant sauver ce qu’ils pourraient, le chaos commença son occupation et l’éradiction de tous les dragons de l’alliance. C’est a ce moment là que les prieurs firent l’incantation qui devait sauver les dragons et qui comme vous le savez les firent également disparaitre. Nous avons envoyé de part le monde des équipes pour réveiller les dragons, de son coté le chaos fit de même.
Marcellus fut également perverti en cherchant à retrouver son père, il fut contaminé par le feu vert et fut un des premiers à rejoindre le Chaos. En temps que Maître-Cavalier de l’Apocalypse il avait comme mission de retrouver les pierres de dragons pour les détruire, il retrouva la pierre de Khalagem mais ne la détruisit pas...
Quand Michel voulu rendre à Khalagem sa forme de dragon, elle n’avait plus la possibilité de se retransformer en humaine, Michel depuis ce jour vit auprès d’une dragonne sans pouvoir revoir son visage de femme.
J'ai appris récemment qu'Aurelius fut un des premiers à être réveillé par Samigina, la maîtresse du Chaos. Que les Astres nous viennent en aide.


Moortag : on ne sait pas trop qui sont ses parents, tout ce qu'on sait c'est qu'il a été élevé par l'oracle. C'est un one self-aventurier, en gros qui s'est fait soi même. Il a rejoint l'Alliance dans ses jeunes années mais cache un secret inavouable qui le torture. Il a été le page d'aurélius de Ksaragon, père de marchkus. Il est tombé amoureux de la future femme d'aurélius (antonéa) pendant les négociations de leur mariage. Aurélius étant d'un caractère jaloux, pour protéger Antonéa, Moortag se maria avec Myna, une jeune femme sans caractère, jolie sans plus, fille d'une noble famille elfe. Leurs mariage fut sans passion, Moortag respectait sa femme mais ne fut jamais vraiment heureux. A la naissance de Myra, moortag changea, il etait fou de sa fille, passait des heures avec elle, il se rapprocha même de sa femme. Personne ne le reconnaissait tellement il était devenu différent, comme si sa situation de père avait fait de lui un homme « enfin » heureux.
Apres la bataille de Khalagem, ou Christoper le fils premier né d'aurelius fut tué, Aurélius quitta le champ de bataille fou de douleur. Moortag, Marchkus et Ydrill partirent à sa recherche.
Mais pendant l'absence de ces derniers, Aurelius, qui en voulait au monde entier, voulu se venger de tous ceux qu'il croyait contre lui : il tua Yared, le père d'ydrill , roi des elfes (qui avait abandonné l'alliance le jour de la bataille). Essaya de tuer Ambre la femme de Marchkus, mais n'y parvint pas. Il se rendit dans la maison de Moortag (située dans la région de Khernang) et tua sauvagement Myna et Myra et brula leurs corps.
Quand moortag découvrit ce massacre, il disparu pendant plusieurs années.
Après l'Incantation des prieurs qui endormirent tous les dragons, Aurélius fut réveillé par Samigina et pris le nom de Christopher.

fivescape
fivescape
Administratrice Facebook - Organisatrice Convention & GN

Messages : 696
Date d'inscription : 19/09/2018
Age : 55
Localisation : Moneteau

Revenir en haut Aller en bas

Koeur de dragons Empty Re: Koeur de dragons

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum