BLEACH, et l'art scénaristique des mangas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BLEACH, et l'art scénaristique des mangas

Message  Nicolas J le 13/3/2011, 10:13

J'ai découvert récemment la série BLEACH, sur la chaine TNT "Direct Star". Bon, vu comme ils enchainent les épisodes, j'ai "attrapé" le truc au vole, et moyennant quelques épisodes que j'ai raté, j'en suis à quand Ichigo Kurosaki va combattre le "n°6", dans le "Hueco Mondo ", afin d'y délivré "Orihime Inoue". Et puis j'ai loupé la suite et hop, la rediffusion est revenu au début de la série. Donc, du coup, j'ai un peut rattrapé ce que j'avais loupé.

Le truc récent que j'ai remarqué en profitant de cette énième rediffusion (mais la 1° à mes yeux) : aillant la solution à la big machination qui a lieu dans la Soul Society, je constate comment les méchants, avec leur beau sourire et leur nobles discours, trompent formidablement bien leur monde. Rien que pour ça, ça vaux le coup de revoir la série une 2° fois. Ensuite, j'ai recensé 2-3 toutes petites phrases, disséminé chacune trés loin les unes des autres, qui, quand on connait la machination, montrent en fait que les 3 méchants trompent leur monde : il n'y a vraiment guère que les téléspectateurs qui peuvent saisir la phrase au vole. Ca ajoute une certaine complicité entre l'auteur et le téléspectateur de la 2° diffusion.

J'ai encore loupé les tous premiers épisodes, ainsi que d'autres disséminés, aussi, la réflexion qui suit est peu-être fausse. Mais j'ai repéré que dans l'épisode où on rencontre pour la 1° fois Byakuya Kuchiki, qui viens emmener prisonnière "Rukia Kuchiki". Byakuya dit à Rukia, alors que Ichigo s'interpose, la phrase énigmatique "Je te comprend Rukia, je trouve aussi qu'il lui ressemble" (en regardant Ichigo). Bon, ça, ça sens la trame de fond qui expliquerait pêut-être qu'Ichigo soit si particulier.
Ca n'a peut-être rien à voir : l'explication est peut-être dans les épisodes que j'ai loupé. Ou c'est peut-être expliqué bien plus tard, après le combat avec le n°6 du "Hueco Mondo ". Ou ça n'est pas encore expliqué, mais ça le sera un jour...

Bref, je trouve cela assez "fortiche", ces petits indices qui peuvent alors se révéler, à la 2° vision, quand on connait la suite. Et d'une façon assez globale, je découvre l'intérêt scénariste (et consumériste) d'une machination, dans un système de narration où on peut "rembobiner et relire" (série TV, livre, BD). A une 2° vision/lecture, pleins de petites "pépittes" se révèlent forcément, puisqu'on a la réponse finale. Bon, ça permet aussi de maintenir le lecteur/spectateur dans la consommation du produit, en l'incitant à re-consommer... ça, c'est un peu moins noble.
Tout cela est peut-être bateau pour des fans de série manga, mais moi, je viens de le percuter, et ça m'épate.
avatar
Nicolas J

Messages : 1690
Date d'inscription : 15/12/2009
Localisation : Auxerre

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLEACH, et l'art scénaristique des mangas

Message  Hobbit le 15/3/2011, 20:55

C'est aussi très amusant ces petites choses dans un scénar de jdr quand les pjs "découvre" un truc que leur révèle un pnj puis reproche à ce dernier de ne pas leur en avoir parlé bien plus tôt et là le joueur qui a tout noté ou qui a bonne mémoire te sort "ouai mais en fait si, au début de la campagne, y'a six mois, quand on l'a rencontré, il nous en a parlé mais on avait pas saisi l'intérêt" avec bien sûr le MJ derrière son écran, bien caché, affichant un sourire tout autant sadique que satisfait Twisted Evil

Sinon, si tu veux te gaver d'anime tu as le site www.mangaon.org qui recense la majorité des anime sub en fr.
Je te conseillerais notamment :
- Mitsudomoe, si tu veux te payer des barres à n'en plus finir d'un bout à l'autre de chaque épisode bien qu'il n'y en ait que 12 ou 13 pour la saison 1.
- Fairy Tail, c'est du shonen (les héros deviennent de + en + costaud etc) mais à l'ambiance bien plus légère et fun que naruto ou bleach.
- Dance in the vampire bund si tu veux une histoire de vampire sympathique bien que certaines scènes puissent être dérangeantes sans être non plus choquantes, une douzaine d'épisodes aussi ici pour la première saison (j'aime bien les séries courtes Razz)
- Soul Eater, un shonen un peu barré et décalé d'une soixantaine d'épisodes, je le recommande chaudement si on cherche du shonen qui "change" dans un univers tout aussi sombre que loufoque.
- L'incontournable One Piece un des shonen les plus connus et suivi actuellement, une grande aventure de piraterie dans un univers complètement incohérent et totalement fun bien que malgré tout plus sérieux qu'un fairy tail ^^.

Sinon dans mes séries préférées je peux te prêter mon coffret Wolf's Rain, c'est beau, poétique, y'a des loups, un paradis, une jeune fille bizarre et craquante... que du bonheur x) j'ai également le coffret Evangelion, je crois que tu connais déjà un peu, une série de drames psychologiques sur fond de combat de mécha luttant contre des créatures titanesques et d'intrigues politico-théologiques tordues, on aime ou on aime pas, et personnellement j'adore x)

_________________________________________________________
Changelin, le songe : Conteur.
Pathfinder - Golarion : MJ.
Pathfinder - M20 : Velenis De Kelter, "omni"-prêtre humain.
Rift : Yastan, pilote Atlante.
Microlite 3 : Eldanesh Dzen'Sharis, mage elfe.
avatar
Hobbit

Messages : 441
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLEACH, et l'art scénaristique des mangas

Message  Nicolas J le 16/3/2011, 07:40

J'ai déjà de la lecture, et pas mal de projet d'écrirure (le dernier étant un LDVH)... Et j'ai les DVD Naruto d'Orcrist.
Mercis de tes pistes et de tes propositions. On verra comment se passe les mois à venir.
avatar
Nicolas J

Messages : 1690
Date d'inscription : 15/12/2009
Localisation : Auxerre

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLEACH, et l'art scénaristique des mangas

Message  Nicolas J le 1/4/2011, 10:03

N'empêche que dans les costumes d'écolièrec0s, les héroïnes ont une jupe décidément super-courte. Et c'est dingue comme ces jupes volent au vent et s'agitent quand elles courent, sans pourtant qu'on ne voit jamais dessous.
avatar
Nicolas J

Messages : 1690
Date d'inscription : 15/12/2009
Localisation : Auxerre

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLEACH, et l'art scénaristique des mangas

Message  Nicolas J le 28/4/2011, 08:50

Je viens de noter un nouveau manque de cohérence : les combats sont de plus en plus violent, dans les rues de la ville, avec des mures, des toits, des routes complètement explosés... pourtant, on n'entant rien la-dessus. Apparemment, les autorités locales ne s'en inquiètes pas plus que ça. Ni les services municipaux qui ont alors besoin de réparer. Et je ne sais plus dans quel épisode, une attaque fait un certains nombres de morts "civil" instantanées et inexpliquées, dans un parc, sans que cela ne déclenche une enquête qui pourrait perturber la suite de la série...
avatar
Nicolas J

Messages : 1690
Date d'inscription : 15/12/2009
Localisation : Auxerre

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum