Ancienne BD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ancienne BD

Message  Nicolas J le 11/7/2012, 18:09

Il aura fallut 2 week-end chez ma mère pour que je réussisse à finir une BD de 60 pages : "Becassine Alpiniste".

Il s'agit d'une BD initialement de 1923, récemment rééditée.

Branchement, c'était intéressant, mais pas palpitant, ni intéressant au sens qu'aurait eut les lecteurs de 1923.

Dessin au style ancien, forcément. Armature de la BD ancienne : j'imagine qu'à l'époque, les cadres pour faire les différentes images d'un BD, ça n'avait pas encore été inventé... Et encore moins le principe des bulles pour parler ou penser...

L'héroïne (si on peut dire) est "Bécassine", une domestique d'origine Bretonne, travaillant pour une "marquise", à Paris : Madame Hermine (c'est le prénom) De Grand-Air, dont le grand ami est Adalbert (c'est le prénom) Proey-Minans. Tout au long de la BD, Bécassine les nomme "ses Maîtres". Elle s'occupe principalement de l'enfant de Madame (c'est la nourrice, donc)
C'est donc une héroïne dont le commun de la population française de 1923 peut facilement s'identifier, mais qui a tout de même l’exceptionnelle chance de vivre une vie hors du commun, puisqu'elle bénéficie pour partie de la vie de luxe dans laquelle vit Madame.

L'aventure de l'album, c'est qu'ils partent de Paris, pour les Alpes Suisses. (Enfin, après plusieurs pages d'hésitations et d’anecdotes, ils partent par le train, à la page 17.)

Et l'album n'est constitué que d'anecdotes de voyage, les deux plus palpitantes étant :
=> le passage de la douane, et le fait que Bécassine est utilisé par un criminel qui cherche à transférer en Suisse une fortune. Les Douaniers ont du "flaire", mais aucune jugeote : heureusement qu'à la fin, le criminel passe spontanément aux aveux...
=> une randonnée en montagne où Bécassine dévale accidentellement une pente abrupte pour être précipité dans le vide, mais être rattrapée par un arbre. Puis donc son sauvetage par leur guide.

Il faut se rappeler que durant la jeunesse de ma grand-mère, un voyage de chez elle, à l'autre bout du département, elle considérait ça comme une aventure, un périple. Alors forcément, un voyage en Suisse, vécu par une Bretonne qui découvre pour la première fois la montagne, les lecteurs de 1923 pouvaient aisément frémir, avec l'héroïne, de tout ce qu'elle rencontrait. Ainsi que s'émerveiller de l'échantillon du quotidien de la vie d'Hotel, avec servant(e), que met en scène la BD.

Pour moi, en 2012, c'était surtout intéressant d'un point de vue "sociologique". Ca m'a fait voir ce que les lecteurs de 1923 pouvaient considérer comme intéressant. Et puis il y a aussi la mise en scène de la vie (de luxe) de l'époque, qui est assez bien faite. En fait, Bécassine, par ses observations, ses réflexions et ses mésaventures, décrit tout un tas de personnes : personnalité, physionomie, façon d'agir... C'est assez bien fait, de ce côté là (si on a le courage de s’accommoder au style "ancienne BD")

Et je crois que j'aime penser à cette vie "d'antan", où la vie pouvait être rude, mais où il y avait - parait-il - du travail pour tout les gens de bonnes volontés.
avatar
Nicolas J

Messages : 1690
Date d'inscription : 15/12/2009
Localisation : Auxerre

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum